Sarenza.com le blog » L’interdiction des talons hauts au travail en débat

L’interdiction des talons hauts au travail en débat


Les talons aiguilles soulèvent-ils un problème de santé publique ?

Sont-ils le symbole de clivages sexistes ?

Doivent-ils être bannis des lieux d’entreprise sous le prétexte qu’ils sont inadaptés à une journée de travail ?

La Trade Union Congress (organisme regroupant les syndicats britanniques, soit 7 millions de personnes et 71 entreprises) a répondu par l’affirmative à ces trois questions.

Selon le texte qu’elle propose, les femmes ne devraient être autorisées qu’à porter des talons “raisonnables”, soit de 2,5 centimètres maximum. Après concertation, cette assemblée de sages a assoupli ses exigences en précisant que les employées passant le plus clair de leur journée assises pourraient élever leurs talons jusque 4 centimètres de hauteur.

On peut se demander à partir de quel moment est-ce que l’on relève de la catégorie “employée essentiellement assise”, et selon quels savants calculs de temps passé debout l’on passe à la catégorie “essentiellement en mouvement.”

Par exemple, est-ce que le fait de travailler devant un ordinateur mais de se lever régulièrement pour aller faire des photocopies, boire un café ou demander un conseil au service voisin nous classifie dans les deux catégories à la fois ?   En conséquence, faudrait-il faire une moyenne entre 2,5 cm et 4 cm, soit 3,25 ? De toute manière, qui aurait l’idée de mesurer nos talons le matin en arrivant ?

Cette proposition ne fait pas doucement sourire tout le monde : les réactions sont soit farouchement opposées, soit enthousiastes.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

- Porter des talons hauts est un choix vestimentaire personnel, cette proposition est liberticide.

- Porter des talons hauts  fait le jeu des attitudes sexistes en impliquant une contrainte physique aux femmes sous couvert de conformité à une norme esthétique. Cette proposition est une nouvelle avancée pour le féminisme.

Avec une petite question en bonus pour les plus inspirés de nos lecteurs : Les talons aiguilles sont-ils voués à disparaître ?

Tags: interdiction des talons haut au travail, trade union congress

Ils ont commenté

  1. #1 nadine:

    Ha ben je n’aurais pas été jusqu’à en faire une loi, mais votre tiret numéro 2 est largement défendable…!

  2. #2 Maxime:

    Personne n’oblige les femmes à porter des talons au bureau même par conformité. Mais c’est une arme de séduction massive.

  3. #3 Guillaume:

    @nadine: tant qu’on y est, on pourrait dire la même chose des cravates pour les hommes !

  4. #4 Stéphanie:

    Que prévoit le texte si votre employeur est fétichiste ?

  5. #5 Eva:

    @ Stephanie

    Etrangement, ces honorables messieurs du T.U.C. n’ont (à ma connaissance) pas abordé ce point.

Je commente

*


*

Saisir votre commentaire :