Sarenza.com le blog » Shoes-code festival

Shoes-code festival


Défilé de it-girls et fashionistas au très prisé festival Coachella.

Chaque année, la valse des festivals estivaux toujours plus cools et branchés offrent une occasion nouvelle de concilier musique, soleil et parade fashion. Du mythique et gigantesque festival rock Glastonbury au très branché Primavera en Espagne, de l’électro à Calvi (On the Rocks), en passant par la musique baroque de Sinfonia dans le Périgord, Sarenza vous livre le manuel pratique et fashion de la parfaite chaussure de festoche.

La spartiate ethnique

Tropéziennes par M Bellarbi.

Tropéziennes par M Bellarbi.

Aussi branchée qu’indémodable, aussi pratique que fonctionnelle, la spartiate cumule les bons points mode en ayant l’immense avantage de se marier avec l’ensemble de notre garde-robe, tout en préservant le confort de nos pauvres petons dont la voûte plantaire est mise à rude épreuve à force de marche, danse, piétinement, course ou pogo. Plate et ouverte, elle préserve au maximum des échauffements et autres ampoules. On la choisit raisonnablement montantes (trop hautes, gare à l’effet paupiette de veau et à la rétention d’eau !), avec un détail tendance pour éviter de sombrer dans l’ennui : une tige brodée de perles, des clous rock, des lanières multicolores…

A éviter : Si on s’aventure en terrain pluvieux.

Le godillot rock

Bottines lacées de la marque Ash.

Bottines lacées de la marque Ash.

Bottes de motard, gros croquenot coqué, boots avachies… Ces souliers rebelles ont une allure incroyable sur jambes nues et réveillent en un clin d’œil un look trop sage ou casual. Plates, confortables et massives, vous ne vous laisserez pas marcher sur les pieds et occuperez le premier rang des concerts sans craindre de malmener vos orteils. On la mixe avec un short en jean élimé et un tee-shirt punk pour parfaire son look de dure à cuire, ou avec une robe fleurie et vaporeuse pour casser l’image baby-doll.

A éviter : … De les porter sans chaussettes !

La botte de pluie

Bottes de pluie Be Only.

Bottes de pluie Be Only.

C’est l’autre marronnier fashion de la saison des festivals. Plus on s’aventure en terrain boueux, plus vite on oublie ses talons de 12 ! Dans les contrées où règnent le « fog » (anglais) et la bruine (bretonne), on privilégie la chaussure imperméable et tout-terrain. Ça tombe bien : il ya déjà quelques années, la papesse Moss, suivie de toutes les it-girls festivalières, ont hissé la botte de pluie au rang de véritable must-have. Depuis, les créateurs rivalisent d’imagination pour offrir leur modèle de pluie : version luxe, girly, ou casual, vous n’avez que l’embarras su choix ! On les porte avec un short à revers, une petite robe à fleurs ou avec un slim rentré à l’intérieur.

A éviter : De les choisir jaunes assorties au ciré ou à motif « blague », on évite le premier degré.

Les boots à franges

Boots à franges perlées Mellow Yellow.

Boots à franges perlées Mellow Yellow.

On réveille la princesse Sioux qui sommeille en nous ! On joue les Pocahontas folk en enfilant des petites bottines seconde peau en cuir naturel pour trotter du matin au soir (et du soir au matin !) dans ces petits chaussons aussi doux et moelleux que stylés. On les mixe avec un headband et une tunique ethnique en n’hésitant pas de jouer le jeu jusqu’au bout avec des tresses dans les cheveux et des bracelets en grande quantité.

A éviter : Suivre sa meilleure copine en bottes de moto pour aller pogoter au premier rang devant un concert punk.

Les compensées

Sandales compensées Pare Gabia.

Sandales compensées Pare Gabia.

Si le fait de vous retrouver à plat (vous qui ne quittez pas vos talons aiguille et votre jupe crayon, pas même le matin pour aller chercher votre pain), vous angoisse au point de provoquer des sueurs froides : pas de panique et faites comme Dita Von Teese ! Votre tong à vous sera la chaussure compensée. Pile dans la tendance espadrille, optez pour la semelle de corde, ou de liège pour conserver la jambe légère. On évite d’avoir la folie des grandeurs en choisissant une hauteur de talon raisonnable. Parfaites pour les déjeuners sur l’herbe, les concerts jazz ou classiques, elles demandent plus de virtuosité et d’entraînement si on compte danser sur des riffs endiablés jusqu’à l’aube! On les marie avec un style rétro, une longue robe ceinturée, une fleur dans les cheveux et du rouge à lèvre rouge pompier: on assume sa féminité anti-bab’ juqu’au bout !

A éviter : Si on n’est pas habituée à marcher avec des talons depuis la naissance !

Et vous, à quel(s) festival(s) avez-vous prévu d’aller cet été ?

Crédits : refinery29

Tags: shoes-chaussures-spartiates-botte-godillot-compensées-rock-luxe-folk

Ils ont commenté

  1. #1 pooline:

    et les vieilles charues alors? pas assez classe?
    c’est la 20ème édition en plus, ça méritait bien sa place non?! en tout cas, moi, j’y vais, et je pense choisir le genre godillot car j’aime me faufiler dans les premiers rangs!
    d’ailleurs je cherche des partenaires pour m’accompagner làbas, à bon entendeur! 😉

  2. #2 lindy:

    amour Birkin et lindy? mes sacs à main préférés

Je commente

*

Saisir votre commentaire :