Sarenza.com le blog » À toute bride!

À toute bride!


La mode s’assagit. Après une débauche de créations cordonnières plus baroques et bigarrées les unes que les autres, la tendance opère un virage soft et marche sur le chemin de la rédemption fashion en mettant le cap sur la tendance minimaliste.

Fini l’ostentation ! Cet été, la pompe la met en veilleuse et délaisse un temps les délires architecturaux pour la rigueur de l’épure chic– exception faite des irréductibles orfèvres de la chaussure arty.

Après avoir volé la vedette à notre silhouette en privilégiant le spectaculaire – parfois aux dépens de l’élégance-, la sandale d’été s’allège, s’affine, s’épure et ravale son égo pour se mettre au service de nos jambes fuselées.

Il faut l’avouer, on aurait dû parfois laisser nos sandales à maxi-talon sculpté à leur place, aux pieds des sylphides des papiers glacés. Parce que franchement, sur le pavé elles nous font ressembler davantage à un petit pot qu’à une gravure de mode, et on n’a pas trouvé mieux comme « tue-l’amour » depuis la jupe-culotte (demandez à votre jules pour voir!).

Pour flatter le mollet, et nous faire gagner quelques centimètres de glamour, on n’a rien inventé de mieux que la sandale à fines brides qui enserrent délicatement la cheville, dénudent le cou-de-pied et agissent comme de vrais catalyseurs d’élégance sexy.

Perchée ou à plat, focus sur les sandales hot de l’été chez Sarenza.com :

Sandales à triples brides Blitz signées Stuart Weitzman, 503 euros.

Sandales à triples brides Blitz signées Stuart Weitzman, 503 euros.

 

Sandales lamées Lips par Ash, 125 euros.

Sandales lamées Lips par Ash, 125 euros.

 

Sandales à boubles brides Lingot par Buffalo, 118 euros.

Sandales à boubles brides Lingot par Buffalo, 118 euros.

 

Spartiates bicolores Lisa signées My Suelly, 235 euros.

Spartiates bicolores Lisa signées My Suelly, 235 euros.

 

 

Sandales Dynamic par Nine West, 125 euros.

Sandales Dynamic par Nine West, 125 euros.

 

Tags: 2012, chaussures à bride, sandales

Je commente

*

Saisir votre commentaire :