Sarenza.com le blog » FILM SHOE-SHOE / BRIGHT STAR

FILM SHOE-SHOE / BRIGHT STAR


Fanny Brawne et la poésie, ça fait deux. Alors habiter une maison dans la campagne anglaise, à côté non pas d’un, mais de deux poètes taciturnes, franchement c’est la tuile. D’autant plus que l’un d’eux trouve Fanny passablement superficielle et agaçante, et passe son temps à l’asticoter. Elle-même pense que ce dernier est un gros lourdaud qui écrit avec les pieds.

Source : http://www.populiar.com/image/actress/abbie-cornish/abbie-cornish-bright-star-%E2%96%BC-1762674237

Elle est quand même intriguée par le deuxième poète, triste et discret, un certain John Keats, qui vient d’emménager. Mais la dernière œuvre du jeune homme est un bide, et Fanny en rajoute une couche en lui disant qu’elle ne l’a effectivement pas trouvée terrible.

Bref, c’est pas gagné.

Source : http://andersonsmother.blogspot.fr/2009/12/thing-of-beauty-is-joy-forever.html

Keats et elle deviennent pourtant très rapidement amoureux. C’est alors que le jeune homme tombe gravement  malade…

(WARNING ! A partir de ce moment-là, c’est fichu pour ta dignité de spectatrice : Yeux qui pleurent, nez qui goûte, sanglots avec bruits porcins. A côté, Sur la Route de Madison c’est Les Bronzés Font du Ski.)

Source : http://tiptoethrough.blogspot.fr/2010/07/bright-star-movie-visual-treat.html

Au début du film, Fanny a deux graves problèmes :

1. Elle doit se rendre à une multitude de bals.

2. Elle court souvent dans la boue (campagne anglaise oblige).

Il lui faut donc des chaussures assez féminines pour flirter, mais qui puissent tenir le pied pour éviter de les perdre dans la gadoue en se rendant à la fête.

Alors, si jamais l’envie te prend d’aller en boîte alors qu’il pleut des hallebardes, tu auras grand besoin de tes ballerines d’héroïne anglaise !

 

Honorine, de KICKERS

Laitao, de BOCAGE

Allez, chausse tes ballerines à brides et, tout en badinant, médite sur les écrits d’un poète maudit. Fanny serait fière de toi.

Tags: ballerines, Bright Star, film

Je commente

*


*

Saisir votre commentaire :