Sarenza.com le blog » FILM SHOE SHOE / MARIE ANTOINETTE

FILM SHOE SHOE / MARIE ANTOINETTE


Source : http://2.bp.blogspot.com/-WiciIOz2SEg/TeoDIVvqWeI/AAAAAAAAAZk/ctSc8iUORfw/s1600/marie_antoinette_screen2_large.jpg

Quand l’Autrichienne Marie-Antoinette apprend qu’elle va devenir la future Reine de France, elle ne se sent plus de joie. Elle se met à rêver d’une passion avec son futur mari, qu’elle trouve très mignon sur le mini-portrait qu’on lui a donné.

Mais la petite Marie-Antoinette est toute jeune et ne sait pas très bien comment se comporter à la Cour de France : Lorsqu’elle rencontre son futur mari pour la première fois,  elle le gratifie d’un bon gros hug plein de bonne volonté. Louis ne sait plus bien où se mettre et restera à côté de ses pompes un bon bout de temps.

Source : http://4.bp.blogspot.com/-6Tv3fKbi-qs/Ten45HwAW4I/AAAAAAAAAZE/iKEaV7Jq8UQ/s1600/marie_antoinette2.jpg

Finalement, Marie-Antoinette fait son entrée à la Cour comme on fait sa rentrée au lycée : Elle trouve des copines rapidement, fait la fofolle dans de nombreuses soirées, mange à heures fixes et oublie ses devoirs trop sérieux.

Source : http://3.bp.blogspot.com/-4gWJxARlkts/Ten46UFgmJI/AAAAAAAAAZM/WmJBLG74p3k/s1600/marie-antoinette-original.jpg

Véritable fashion addict, elle creuse inlassablement les dettes du royaume à coup de chaussures, robes d’apparat, pâtisseries en tous genres, et folles perruques. Le Roi, qui finit par la trouver fort sympathique, cède à ses nombreux caprices.

La vie de Marie-Antoinette est rose comme du chewing gum, uniquement assombrie par les potins des langues de vipères ; puis par la Révolution qui s’envenime suite à une sombre histoire de brioche.

Source : http://architecturebehindmovies.files.wordpress.com/2012/03/121.jpg

Pour devenir la Reine du bureau, sans se traîner une robe à cerceaux, quoi de mieux que ces chaussures d’une royale originalité ?

 

Mask, de Mellow Yellow

 

Pfeiffer, de MINNA PARIKKA

 

Mrs Blewitt, de IRREGULAR CHOICE

Tags: escarpins, Marie-Antoinette, Sofia Coppola

Je commente

*

Saisir votre commentaire :