Sarenza.com le blog » Dressing Perché/ Dorothée Pierson

Dressing Perché/ Dorothée Pierson


Un dressing. Des chaussures. Une fille qui en a sous le talon.

Dorothée Pierson et son chat Jackson : une passion commune pour le vintage et les chaussures made in China à 10 euros.

Pour faire son tour du propriétaire, Sarenza part s’encanailler dans les rues « parigo-arty » du truculent quartier de Ménilmontant, Paris XXème, et ausculte à la loupe les placards de Dorothée Pierson, la chanteuse incendiaire du groupe en clair-obscur Anita Drake (qu’elle forme avec Manuel Cortell, sa tendre moitié, à la guitare).

Face à son spectaculaire mètre quatre-vingt-un (et des jambes qui nous arrivent dans le dos), ses yeux de velours noir, son sex-appeal à la B.B, et ses airs de madone rock, on se sent forcément dans nos petits souliers. Oui mais voilà, loin de la diva éthérée, mademoiselle Pierson manie allègrement le sens de l’autodérision de sa douce voix de fumeuse.

Plus pinard-camembert que cupcake à la violette, cette brune piquante revendique fièrement ses origines d’ authentique « Petite Femme de Ménilmuche »! Artiste stakhanoviste, Dorothée multiplie les casquettes: chanteuse avant tout, mais aussi Dj avec son groupe de pinups montées sur stilettos Chair Faible, et photographe (son superbe travail est à découvrir au fil de son blog Tell Dad Everything Is Ok).

A son image, le loft cosy de miss Pierson transpire l’amour de la musique, les dimanches aux puces (et les appliques homard), Marguerite Duras et bien sûr, une passion pour ses chats, Jackson et George, à qui nous adressons tout spécialement nos remerciements pour avoir aimablement pointé le bout de leurs moustaches à notre séance photo!

Georges (à gauche), et Jackson (à droite), plus cabots que leur maîtresse devant l'objectif.

1.    A plat ou perchée?

Perchée. Toujours. Et du talon haut, mon capitaine! Je  ne descends jamais en-dessous de 5 cm. Avoisiner le mètre quatre-vingt-dix ne me fait pas peur.

2.    Raconte-nous ta relation aux chaussures ?

Tout a commencé avec Le Magicien D’Oz, lorsque Dorothée (Dorothée, c’est moi!) saute dans les chaussures à paillettes Technicolor de la Sorcière de l’Ouest. Ado, j’ai chaussé ce que j’écoutais: des Docs pendant ma période grunge, des Gazelles Adidas pendant ma période skate, des “sorcières“(ces boots à boucles et bout pointu) quand j’écoutais les Cure… A 15 ans, je faisais déjà près d’1m80, j’étais enfin mûre pour les talons. Et comme je suis parfaitement désagréable, s’amuse-t-elle, je porte mon snobisme assez haut!

3.   Ta définition de la chaussure parfaite, celle qui te donne de l’hyperventilation ?

La passion de miss Pierson? Les boots, les talons, et les vamps rock qu'elle shoote sur son blog: Tell Dad Everything Is OK.

Je veux tout: une chaussure incroyable qui me hisserait sur des talons de 12, mais confortable comme des charentaises pour que je ne me foule jamais les pieds sur scène!

4.  Ta paire fétiche ?

Toute ma collection de boots à talons dont je fais une consommation effrénée et que j’use à une vitesse exaspérante. En fait, si je devais être une chaussure, je me réincarnerais probablement en boots!

5. Tu l’organises comment, ton dressing ?

Que les choses soient claires: mon mec n’a absolument pas de place pour ses habits, c’est un principe de vie! De toute façon, les garçons, un rien les habille. Moi, en revanche, je suis dramatiquement bordélique, j’ai beau ranger, plier, ordonner… au final mon dressing finit toujours par ressembler à la guerre du Viêtnam! En revanche, j’ai eu récemment un éclair de génie pour mettre de l’ordre dans mes chaussures: fixer du grillage au mur et les suspendre par les talons!

6.    La paire qui laisse ton jules perplexe ?

Mes chaussures en plastique véritable! Ce sont des escarpins en imitation croco vert fluo que j’ai achetés en fripes à New York et j’y suis très attachée. La preuve que les garçons ne pigent rien à la mode: une fois, alors que je marchais dans la rue avec ces chaussures aux pieds, un garçon m’a lancé :”Très jolie mademoiselle, en revanche, tes pompes , elles sont moches!”.

7.    La paire que tu n’as jamais portée ?

Une paire d’escarpins incroyables, blancs ornés de flammes rouges que je n’ai plus, et pour cause : trop petites pour moi, je les ai quittées dans une boutique vintage pour chausser des ballerines que j’avais dans mon sac. Quand j’ai voulu remettre la main dessus, elles avaient été vendues! Le plus drôle, c’est que peu de temps après, je les ai reconnues en soirée, aux pieds d’une fille qui est devenue une amie aujourd’hui.

Cultivant le paradoxe, la belle troque parfois ses talons de 12 pour une paire de rollers old school... n'en déplaise à Jackson!

8.    Dans ton dressing, on trouve… ?

Beaucoup de fripes venues d’un peu partout dans le monde, beaucoup de chinois (je suis accro aux chaussures à 10 euros!), beaucoup de H&M!… Et quelques belles pièces de créateur qu’on m’a données ou offertes.

9.    T’arrêtes  les talons le jour où… ?

…Où je suis cul-de-jatte? Et encore, je les mettrai sur mes mains!

 

 Anita Drake en concert à L’International le 08 novembre et au Truskel le 27 novembre.

En interview sur Le Mouv’ ce vendredi 26 octobre à 19h dans Glory Box. Sortie de l’EP mi fevrier.

Et sur: www.facebook.com/anitadrakemusic

Tell Dad Everything Is Ok: www.facebook.com/telldaddyeverthingisok

Chair Faible: https://www.facebook.com/#!/ChairFaible?fref=ts

 

 

 

 

 

 

Tags: Anita Drake, chaussures, Dorothée Pierson

Ils ont commenté

  1. #1 Anabelle:

    Tanks a lot!… En attendant de voir miss Pierson sur les planches de Rock En Seine?

  2. #2 Anabelle:

    *Thanks!

Je commente

*


*

Saisir votre commentaire :