Sarenza.com le blog » Dressing Perché / Isabelle Thomas

Dressing Perché / Isabelle Thomas


Un dressing. Des chaussures. Une fille qui en a sous le talon.

Isabelle Thomas a l’étiquette voyageuse et multiplie ses casquettes d’experte mode plus vite que les petits pains. Après avoir été chef de rubrique à Biba, puis rédac chef du magazine culte des lolitas Jeune & Jolie, cette jolie blonde à l’apparence paisible cache – bien – sous ses cheveux blonds bébé un tourbillon hyper actif.

_DSC9938

Autoproclamée  ”flic de penderie“, Isabelle dispense ses précieux tips fashion dans son blog Mode Personnel(le), mais également à travers un véritable coaching  personnalisé sur rendez-vous, pour guider les moutons fashion égarés à trouver leur style.

Elle est aussi co-auteur des best-sellers You’re so French écrit en collaboration avec la photographe Frédérique Veysset : une véritable bible mode de la fameuse French Touch que les Américaines nous envient tant. Une version masculine a d’ailleurs vu le jour en mai dernier.

Aventurière dans l’âme notre blogueuse-coach-styliste se lance enfin dans la création avec deux de ses acolytes en lançant la marque Madame Gerard.

Avec son humour pétillant, sa douceur et son petit quelque chose de Cate Blanchett, notre équipe sous le charme n’a pas pu s’empêcher d’aller pousser la discussion dans son charmant duplex avec vue sur la Seine…

Sarenza : Tu tiens un blog mode, tu es coach et tu as coécrit une bible de style : est-ce trois casquettes différentes ou toujours le même métier ?

Isabelle Thomas : C’est une belle casquette bariolée ! J’ai encore d’autres métiers que ces trois là, notamment mon activité de journaliste, de prof de mode et le lancement de la marque Madame Gérard. Je ne risque pas de m’ennuyer !

S : Quelles sont les différences entre chacune de ces activités ?

IT : Dans tous les cas, que ce soit dans une séance individuelle, sur le blog ou un livre, je partage mon idée de la mode : le vêtement parle de nous et nous aide à exprimer qui nous sommes. Même si les tendances sont incontournables, je suis davantage intéressée par le style, la manière de s’approprier les vêtements que par les “it” du moment. Dans tous les cas, j’évite les diktats liés à la saison, la morphologie ou l’âge. Mes conseils sont plus  libérateurs que donneurs de leçon.

_DSC0059

S : Quand on parle de personnal shopper, il nous vient immédiatement 2 images en tête. Soit la sémillante Christina Cordula qui initie les néophytes au balbutiement de la mode. Soit l’image hyper glamour d’une styliste dévouée au dressing trois étoiles des stars. Et toi ?

IT : Je (re)donne le plaisir de s’habiller, de (re)découvrir sa penderie, de (presque) tout garder, ou de tout changer… Mon mantra : “Ne ressemblez qu’à vous-même”. Pas de caméras, ni de tapis rouge. C’est la vraie vie.

S : Quel est le genre de femme (et d’homme) qui viennent te voir ? Qu’attendent-ils de toi ?

IT : Je vois des accros du shopping qui ont besoin d’une descente dans leur dressing, des femmes qui ne comprennent rien à la mode, d’autres qui ne savent plus ce qui leur va ou ne l’ont jamais su, des hommes et des femmes qui détestent le shopping (oui, ça arrive !),  n’ont pas fait les boutiques depuis des années ou en ont marre d’acheter toujours la même chose ; des personnes qui changent de vie, qui ont grossi, minci, veulent prendre soin d’elles,  être bien dans leur âge, qu’elles en aient 30 ou 60, des femmes qui peuvent acheter trois robes à 800 euros, d’autres qui misent sur trois robes à 80 euros…  Chaque histoire est différente. Dans tous les cas, je travaille dans la bienveillance et la joie.

S : Quand tu vois quelqu’un de mal sapé dans la rue, peux-tu te retenir de lui dispenser tes conseils ?

IT : Oh lala c’est dur ! D’autant que parfois ça tient à  peu de choses. Il suffirait de rouler un bas de pantalon, de rallonger un ourlet, de changer d’écharpes ou de collants, de couper l’étiquette d’un foulard… Mais après tout, de quoi je me mêle ?… Dans les boutiques, quand je vois quelqu’un hésiter, j’ai envie de dire “ça oui, ça, non”. Parfois j’ose mettre mon grain de sel incognito.

Quelle place tiennent les chaussures dans ton dressing et dans tes conseils mode ? ( Isabelle et les chaussures ça remonte à quand ?)

IT : Les chaussures, quelle histoire ! Je n’ai pas toute ma tête quand je repère une nouvelle paire. Je tombe sans cesse sur des merveilles. Je n’ose pas compter ma collection. Les pauvrettes sont serrées à plusieurs dans la même boîte.

_DSC9980

S : Un petit conseil pour ne jamais se prendre les pieds dans le tapis fashion ?

IT : Comme pour les vêtements, ne pas tout copier sur sa voisine, ni chercher à devenir la meilleure élève de la classe. Porter ce qu’on aime et ne pas avoir peur de faire des erreurs. C’est souvent le fashion faux-pas qui donne du style. Qui, il y a quelques années, aurait oser porter des runnings avec un smoking ou une jupe crayon ? Ou des chaussettes avec des sandales à talons ? Aujourd’hui, on aime ou on déteste mais c’est validé par la tendance !

_DSC0032

 

S : Tu es plutôt à plat ou perchée ?

IT : Les deux, my dear. Mais pas d’entre deux. C’est très plat ou très haut. Des derby et des boots pour cavaler et des talons hauts pour faire la belle. Jamais trop basiques, s’il vous plait.

S : Tu leur demandes quoi à tes chaussures ?

IT : De me donner fière allure. Et du rose aux joues.

S : Ce que tu vas adorer porter cet hiver ?

IT : Encore des derbies et des boots !

S : La tendance qui te fait déjà suer ?

IT : Les godillots noirs à talons mastoc. Et s’ils ont des clous cheap, je baille d’ennui.

_DSC0080

S : Avant de devenir experte en style tu as bien un ou deux petits crashs fashion à nous avouer …

IT : Je préfère prendre le risque de “commettre” des petits crash fashion que de rester trop sage ! Je ne suis pas sûre que mes boots silver ou mes derbies gold fassent l’unanimité mais elles me mettent de bonne humeur.

 _DSC0012

S : Ton bleu de travail cordonnier ?

IT : Des boots rock un peu pointues : ça marche avec tout, un leggings en cuir, une robe sage, un short, un chino roulotté.

S : A quel VIP rêverais-tu de de donner quelques fashion tips ?

IT : Cyril Hanouna ou tous les gens habillés dans le même moule télé.

_DSC0088

S : La paire la plus folle de ton dressing ?

IT : Des sabots avec un bord en fourrure Bertie. Mes bottes vache Valentine Gauthier avec des petites ailes.

S : La paire qui laisse ton mec perplexe ?

IT : Les Pirate Boots de Vivienne Westwood : “sur des jambes fines, c’est le même effet que des après-ski sans poils”

_DSC0099

S : Tu arrêtes les talons le jour où… ?

IT : Je me tords la cheville ?

_DSC0178

 

Crédits photos: Catalina Sour Vasquez.

Retrouvez Isabelle Thomas sur son blog Mode Personnel(le) ici et consulter son site pro c’est!

… et découvrez le tout nouveau projet autour du Polaroid  de notre photographe Catalina Sour Vasquez  POLA IS NOT DEAD : là !

 

 

Tags: blog, chaussures, dressing

Je commente

*


*

Saisir votre commentaire :