Sarenza.com le blog » Dressing Perché / Axelle Laffont

Dressing Perché / Axelle Laffont


IMG_0026Jolie peste, pitre trash, Axelle Laffont ne lésine pas sur les effets de décalage entre sa silhouette gracile et ses vannes, graveleuses comme un vieux routard sur une aire d’autoroute, pour amuser la galerie.

Ex-trublion médiatique, devenu pro du stand-up, puis comédienne, son répertoire oscille entre l’humour potache et le caustique fulgurant.

A la fois pétroleuse et sale gosse, Axelle excelle dans l’art de l’irrévérence. Sa marque de fabrique ? Débiter des insanités plus grandes que son mètre 58 (… et puis le vomi, aussi). Si possible à une grande heure d’écoute. Encore mieux si l’atmosphère est un peu guindée.

Ouvrant la voie à une nouvelle génération de filles à la langue bien pendue, elle assène au passage un uppercut au sens commun, qui voudrait que la puissance comique soit un territoire exclusivement masculin.

Pour nous, Axelle a accepté de jouer les arbitres siphonnés en animant notre jeu concours Le Talon Faible.

On retrouvera la belle impertinente devant et derrière la caméra bientôt sur Direct 8, pour une série de sketches courts dans laquelle plusieurs guests devraient faire une apparition.

Mais dans la vraie vie, Axelle, elle est tout sauf revêche. Au contraire, c’est une jeune femme à l’allure juvénile et à la voix douce,  qui a eu la gentillesse de nous ouvrir les portes de son placard à chaussures

IMG_0048Sarenza :Bonjour Axelle, est-ce qu’on a (encore) le droit de te parler de tes débuts de Miss Météo ?

Axelle Laffont : Ben oui, pourquoi, vous pensez que je n’assume pas ?!  C’est loin maintenant mais ça ne représente que des bons souvenirs.

IMG_0108

 

S : On peut dire que c’est toi la première à avoir prouvé qu’on pouvait très bien marier humour trash et talons de 12. Tu en penses quoi, de tes héritières ?
AL : Celles qui m’ont succédé ont chacune leur patte. Nous n’avons pas été faites dans le même moule et chacune a réussi à s’imposer individuellement… Contrairement à ce qu’on pourrait croire, faire marrer les gens tous les jours, c’est pas si facile que ça, comme exercice !
IMG_0106

S : Jusqu’où peut-on pousser le décalage entre trash et sexy sans basculer du côté obscur de la vulgarité?

AL : On m’a beaucoup posé cette question et je pense que le trash et la vulgarité n’ont rien à voir, il y a des gens qui ne disent pas une grossièreté et qui sont pourtant d’une profonde vulgarité.

IMG_0116

S : Et dans ton dressing à toi, on trouve quoi?

AL : Beaucoup de choses, très en désordre !  Comme beaucoup de femmes j’adore les vêtements… et surtout les chaussures (en revanche, je ne suis pas forcément une obsédée des marques de luxe).

IMG_0070

S : Axelle et les chaussures, ça se passe comment ?
AL : Nous nous aimons beaucoup. Si ça ne tenait qu’à moi, j’en achèterais toutes les semaines. Et si on ne m’offrait que ça, je ne me vexerais même pas !

IMG_0066

S : Tu es plutôt à plat ou perchée ?
AL : Je suis à fond perchée ! Quand on est petite c’est essentiel !
IMG_0086
S : Tu peux nous présenter ton parcours  mode ?
AL : Mon parcours mode ? Aucune idée ! J’ai toujours su rapidement ce que j’aimais ou ce qui m’allait… J’aime ce qui est féminin et en même temps discret. Un jean, un sweat-shirt et une belle paire d’escarpins,  par exemple.

IMG_0141

S : Tu as bien un petit crash fashion à nous avouer ?
AL : Aucun crash fashion que je n’assumerais pas en tout cas.
S : La tendance shoes que tu n’arrives pas à comprendre…
AL :  Je ne suis pas trop ballerines, ni compensées ni plateformes, je n’arrive pas bien à marcher avec. Mais sur d’autres je peux trouver ça joli quand même…
S : Ta paire la plus red carpet ?
AL : En général les escarpins les plus hauts et les plus sobres qui soient. Une cambrure vertigineuse et des détails couture.
IMG_0101
S : La paire la plus dingue de ton dressing ?
AL : Peut être mes boots de neige Prairies de Paris vertes, que je peux mettre au printemps, en short et jambes nues, même si dans la rue tout le monde te regarde comme une extra-terrestre.
Avec Axelle, la Femme à la Bûche prend un coup de mode funky !
S : La paire qui laisse ton Jules perplexe ?
AL : Aucune idée, mais je pense que mes derbies poilues à motifs léopard le laisseraient dubitatif … en fait, j’ai pas osé les mettre devant lui !
 
IMG_0120
S : Tu arrêtes les talons le jour où… ?
AL : JA-MAIS !

Crédits Photos : Irene De La Selva.

 

Tags: Axelle Laffont, chaussures, dressing

Je commente

*


*

Saisir votre commentaire :