Sarenza.com le blog » Dressing perché : Jennifer Mendelewitsch, agent sportif FIFA

Dressing perché : Jennifer Mendelewitsch, agent sportif FIFA


Jennifer Mendelewitsch

“Un dressing. Des chaussures. Jennifer, une fille qui en a sous le talon”. Pour cette amoureuse du ballon rond, entre la pelouse des terrains de foot et la mode il n’y a qu’un pas. Un pas qu’elle s’efforce de franchir chaque jour, dévoilant une personnalité atypique comme on les aime. Pétillante et passionnée, Jennifer Mendelewitsch a un crédo dans la vie : football ou chaussures, pourquoi choisir ?

aurelialebailly_3

Sarenza : Peux-tu nous parler de ton métier plutôt hors du commun ?

Jennifer : Je suis agent sportif pour la FIFA (Fédération Internationale de Football Association ndlr). Mon job consiste à gérer la carrière de joueurs professionnels de football. Je les mets en contact avec les clubs, je négocie leur contrat de travail ou leur sponsoring, et puis je m’occupe de tout ce qui concerne leur vie quotidienne. Pour arriver là où je suis aujourd’hui, j’ai fait un Master en droit du travail et des affaires, et mon père était agent de joueurs. J’ai donc toujours baignée dans l’univers du foot. J’adore ça depuis toute petite, c’est une vraie passion !

Sarenza : Travailler dans un milieu typiquement masculin, c’est difficile ?

Jennifer : Je dirais que c’est compliqué au départ. À partir du moment où les gens nous connaissent et que l’on s’est fait « un nom » dans le milieu, ça va ! C’est vrai qu’au premier abord, les joueurs peuvent être surpris de faire appel à une femme, mais lorsqu’ils voient que ça se passe bien, tout roule. J’ai aussi de la chance d’être un peu médiatisée car justement je suis une femme, nous ne sommes que 3 en France sur environ 400 agents. On est donc identifiable tout de suite !

Sarenza : Et sinon, dans la vie, tu es plutôt à plat ou perchée ?

Jennifer : Les deux ! Quotidiennement, je vais beaucoup dans les stades avec des baskets. Par contre, dès que j’en ai l’occasion, et quand je sais que c’est possible, je sors les talons !

Sarenza : Quand a commencé ton addiction aux chaussures ?

Jennifer : Ma maman est très portée sur la mode depuis qu’on est toutes petites ma sœur et moi. Enfants, nous avions nos petites habitudes : le mercredi après-midi était réservé au shopping ! Ensuite pendant l’adolescence, j’ai véritablement eu ma période baskets avec une armoire qui ne débordait que de ça à la maison ! J’en avais des tonnes et des tonnes, notamment des baskets Adidas “de boxe”, hautes, avec des lacets… Je les avais en plusieurs coloris, si bien que lorsque ça n’a plus été la mode, je ne savais plus quoi en faire (rires). Vers 20 ans, je me suis davantage intéressée au reste des chaussures et je suis passée aux talons très très hauts. Il n’y a pas eu de transition entre les deux.

aurelialebailly_3

Sarenza : Et au niveau des baskets, as-tu des marques de prédilection ?

Jennifer : Je suis très portée sur Nike. Et…je n’ai pas encore succombé à la mode de la Stan Smith (rires). Étant donné que les baskets sont devenues très à la mode depuis quelque temps, les créateurs, tel que Giuseppe Zanotti par exemple, se mettent à faire des baskets citadines, très habillées… On n’est plus du tout dans le sportswear mais plutôt dans le sporty-chic, j’adore ! C’est hyper pratique quand on a envie d’être à plat tout en restant classe !

Capture d’écran 2015-02-15 à 17.05.09

Sarenza : Comment définirais-tu ton style en matière de mode ?

Jennifer : Ça dépend de mon emploi du temps. Lorsque je voyage, je mets un jean que j’accessoirise avec des jolies baskets et des sacs à main trendy. Mais quand je sais que j’ai des rendez-vous de prévu, je porte plutôt des jupes, des robes, bref un look très girly !

Sarenza : Une paire un peu folle que tu n’oses pas porter mais dont tu rêves secrètement ?

Jennifer : Non, moi j’ose tout (rires) ! J’aime beaucoup les chaussures à la Jeffrey Campbell ou à la Giuseppe Zanotti. Ce n’est pas portable tous les jours mais j’aime bien.

Sarenza : Un fashion faux-pas à nous confesser ?

Jennifer : Adolescente, je mettais des baskets avec tout alors qu’elles ne s’y prêtaient pas forcément ! Robes, jupes, tout y passait, et malheureusement ce n’était pas toujours des associations très glorieuses (rires). Je peux aussi avoir quelque fois une dérive mode un peu « bling » avec des baskets strassées qui ne plaisent pas à tout le monde. Mes baskets argentées par exemple. Dès que je les mets, tout le monde me sort « Ah ! Jennifer ! On dirait une cosmonaute ! ». Mais je les aime beaucoup quand même (rires).

IMG_9075

Sarenza : Un prochain craquage en vue ?

Jennifer : Je cherche la paire parfaite d’escarpins rouges ! Mais je désespère car je ne la trouve pas. Trop orangée, pas assez rouge, trop haute ou trop petite, il y a toujours un détail qui ne me plaît pas. Je veux une paire avec un talon haut et fin, complètement rouge. C’est ma quête depuis 6 mois, j’en ai essayé des dizaines, mais aucune paire ne me convenait.

Sarenza : La paire de tes rêves ?

Jennifer : Euh…je ne vois pas. Ah si, ma fameuse paire d’escarpins rouges ! Je lance un appel, si un créateur passe par-là et qu’il veut la créer juste pour moi… (rires) !

Sarenza : Une paire que tu as acheté mais que tu n’as jamais portée ?

Jennifer : J’ai une paire de sandales Dsquared2, très hautes, que j’ai acheté sur un coup de tête car elles me plaisaient mais je ne les porte jamais…je suis mal à l’aise avec ! Je n’arrive pas à marcher, elles ne sont pas stables. Pourtant, elles ont plutôt l’air confortables, mais en fait pas du tout !

Sarenza : Si tu ne devais garder qu’une seule paire de chaussures ?

Jennifer : Oh non, c’est trop compliqué (rires) ! Hum…ça serait les dernières que je me suis achetée, des sandales beiges à talon signées Barbara Bui.

IMG_9079

Sarenza : La paire de shoes qui laisse ton amoureux ou tes amis perplexes ?

Jennifer : Ma paire de boots fourrées Muks. Ça ne plait pas aux mecs c’est sûr, mais quand c’est l’hiver sur un terrain de football et que l’on a froid, elles sont vraiment géniales !

Sarenza : Une paire à acheter, où vas-tu ?

Jennifer : J’achète exclusivement sur internet. C’est pratique, il y a plus de choix et je trouve que dans les magasins, il y a trop de monde !

Sarenza : Combien achètes-tu de paire de chaussures chaque mois ?

Jennifer : Je n’ai pas de budget particulier pour les chaussures, je fonctionne plutôt au coup de cœur. Quand je vois une paire qui me plait, je l’achète. Selon les périodes, c’est très aléatoire. J’adore les sacs également et d’ailleurs je suis un peu extrême avec les accessoires, je change tout le temps ! Pour mon anniversaire, j’ai eu un Chanel couleur brique, je le porte chaque jour. J’aime aussi beaucoup Chloé et Dolce&Gabbana. Je pense que les chaussures et les sacs à main représentent le duo parfait en matière de mode.

Sarenza : Dernière question…et la meilleure pour la fin, quelle est ton équipe de football préférée ?

Jennifer : Manchester United (rires) ! En France, je ne supporte aucune équipe mais en ce moment j’aime bien ce que fait l’Olympique Lyonnais.

Tags: agent, baskets, chaussures

Je commente

*

Saisir votre commentaire :